La dernière ligne

À propos

« Savoir que tu écris est mon seul salut, le reste ne compte pas. Mon corps est épuisé, écris pour moi, raconte cette mère oxydée par les mots, érodée par les lettres. Tu as le droit de tout dire, de tout raconter. » Comment obéir à une telle injonction ? Suzanne est romancière et fille de romancière. Dès l´enfance, les mots ont irrigué ses organes en croissance. Son circuit veineux a pris des allures de paragraphes écrits au revers de sa peau. Mais au chevet de sa mère alitée, mourante, Suzanne ne sait plus si elle écrira encore. Les mots ne lui appartiennent pas, elle les a reçus en héritage, et même les souvenirs d´enfance de sa mère, dans un village perdu des montagnes libanaises, semblent supplanter les siens. Comme si l´écriture rapprochait les êtres au point parfois qu´ils se confondent. Alors monte en Suzanne une inquiétude : et si cet héritage était une dette ? Et si, de livre en livre, sa mère n´avait jamais cherché qu´à se débarrasser d´un fardeau qu´elle aurait fini par lui transmettre ? Une culpabilité dont elle ne serait jamais parvenue à se guérir ? Si terrible que cela puisse être, la mort de celle qui lui a donné le jour ne serait-elle pas dans ce cas un soulagement ? L´occasion d´une deuxième naissance ? Mais Suzanne a déjà trop écrit pour ignorer qu´une dette contractée en littérature ne peut se solder qu´en littérature.

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782213676609

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    180 Pages

  • Action copier/coller

    Non

  • Action imprimer

    Non

  • Partage

    Dans le cadre de la copie privée

  • Nb Partage

    6 appareils

  • Poids

    184 Ko

  • Distributeur

    Numilog

  • Support principal

    ebook (ePub)

Yasmine Ghata

  • Pays : France
  • Langue : Francais

Romancière au talent reconnu dès son premier récit, La Nuit des calligraphes, paru en 2004, Yasmine Ghata confirme dans ce cinquième roman l'originalité et la puissance de son univers littéraire.

empty