Médard, paysan solognot

À propos

Après s'être tiré sans dommages de la guerre, et du coup rassasié des tumultes en tous genres, abandonnant les armes pour la charrue, Alain Vigner s'est reconverti par vocation en agriculture. Tout n'y allant évidemment pas pour le mieux, il s'est consolé en se muant en mémorialiste amusé de ses propres déboires, cela lui valut le Prix Sully-Olivier de Serres, pour « L'Arcandier ». (Le Cherche-Midi, Succès du Livre et J'ai Lu), dont cet ouvrage constitue en quelque sorte le prolongement. Abandonnant pour cause de retraite la fourche au profit de la plume, il assure désormais une chronique humori-satirico-philosophique dans le Journal de Gien. Ce livre que l'on pourrait qualifier de « drôle », est néanmoins chargé de nostalgie. Les récits qui le composent font revivre la campagne de naguère, juste avant qu'elle ne devienne « l'espace rural » des technocrates. Ils concernent la période au cours de laquelle les paysans sont sortis du Moyen-Age pour entrer dans l'ère industrielle. Ils y ont sans doute gagné en technique, mais perdu leur âme. Jusque-là, tout en menant une vie dure, ils n'étaient pas réellement malheureux, mais pour la bonne raison qu'ils s'accommodaient de leur simple bonheur à eux. On ne rencontre plus de ces personnages pittoresques du terroir, y compris quelques « para-campagnards », comme ce notaire en chapeau melon, secrètement paillard, ou Jeannot-Lapin, facteur à bicyclette aux multiples conquêtes, dont l'auteur a voulu perpétuer le souvenir, alors qu'il en est encore temps.

Vous êtes l´auteur ou l´ayant droit de ce livre ? Informez-vous auprès du diffuseur FeniXX en cliquant ici

Rayons : Littérature générale > Romans & Nouvelles

  • EAN

    9782402118606

  • Disponibilité

    Disponible

  • Nombre de pages

    232 Pages

  • Action copier/coller

    Dans le cadre de la copie privée

  • Action imprimer

    Dans le cadre de la copie privée

  • Poids

    686 Ko

  • Distributeur

    FeniXX 2

  • Support principal

    ebook (ePub)

empty