Rene Heron De Villefosse

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • René Héron de Villefosse demeure le grand historien de Paris et ses innombrables livres écrits sur la capitale sont devenus de véritables classiques du genre. Mais notre historien célèbre a également passé son enfance à Chartronges, petit village de Seine-et-Marne, situé à la limite de la Champagne et de la Brie, où son père, membre de l'Institut, possédait une propriété. Cet ouvrage est certes le livre d'histoire de la Champagne et de la Brie, de ses « Riches Heures » et de ses drames... car ce pays sur la route des invasions est le plus souvent celui des batailles redoutables. Mais il est également une évocation de première main, un souvenir d'enfance qui se prolonge dans les grandes images du temps... Champagne et Brie antiques, comtales, royales... révolutionnaires défilent dans la succession des chapitres. Mais René Héron de Villefosse nous donne aussi un excellent panorama du monde des lettres et des arts, et consacre un superbe chapitre à l'histoire du Champagne, le Prince de Céans.

  • René Héron de Villefosse demeure le grand historien de Paris et ses innombrables livres écrits sur la capitale sont devenus de véritables classiques du genre. Mais notre historien célèbre a également passé son enfance à Chartronges, petit village de Seine-et-Marne, situé à la limite de la Champagne et de la Brie, où son père, membre de l'Institut, possédait une propriété. Cet ouvrage est certes le livre d'histoire de la Champagne et de la Brie, de ses « Riches Heures » et de ses drames... car ce pays sur la route des invasions est le plus souvent celui des batailles redoutables. Mais il est également une évocation de première main, un souvenir d'enfance qui se prolonge dans les grandes images du temps... Champagne et Brie antiques, comtales, royales... révolutionnaires défilent dans la succession des chapitres. Mais René Héron de Villefosse nous donne aussi un excellent panorama du monde des lettres et des arts, et consacre un superbe chapitre à l'histoire du Champagne, le Prince de Céans.

  • Avec « Charles le Sage », René Héron de Villefosse, auteur de brillants et solides ouvrages dédiés à notre capitale, consacre - pour la première fois - son talent à la peinture de toute une époque de la vie française. Il a choisi pour héros de cette première incursion dans la grande Histoire, un des plus attachants qui soient, le jeune Dauphin Charles, futur Charles V, qui se trouve porté au pouvoir suprême à 18 ans, lorsque son père, Jean le Bon, est fait prisonnier à Poitiers par les Anglais et emmené à Londres. René Héron de Villefosse nous montre cet adolescent, sans soutien, hormis quelques conseillers terrorisés, à la tête d'un État à la veille de se dissoudre sous le coup des armées anglaises et de leurs complices, un État écartelé entre la furieuse révolution de Paris - menée par Étienne Marcel -, les Jacqueries dans les campagnes, les pillages et les massacres des grandes compagnies sur tout le territoire. Nous voyons le Dauphin Charles, d'abord désemparé par la sauvagerie des événements et les assassinats de ses conseillers en sa présence, reprendre progressivement en mains tous les instruments du pouvoir, rétablir l'État, maintenir le royaume, réconcilier les Français et laisser - à 22 ans - à son père, de retour de captivité, un pays sauvé pour l'essentiel. Ce qui fait surtout la valeur du livre, ce sont les vives couleurs dont M. Héron de Villefosse a su parer un sujet par lui-même si chargé d'intérêt - et de leçons actuelles -, grâce à sa prodigieuse connaissance du passé de Paris où se déroule l'essentiel du drame, au moment de la première révolution consciente de l'Histoire Européenne, qui rappelle - par beaucoup de traits - celle de 1789. Un chef-d'oeuvre de biographie historique, par l'auteur de tant d'ouvrages justement célèbres sur Paris : « Trésors méconnus de Paris », « Prés et bois parisiens », « Histoire de Paris », etc.

  • Avec « Charles le Sage », René Héron de Villefosse, auteur de brillants et solides ouvrages dédiés à notre capitale, consacre - pour la première fois - son talent à la peinture de toute une époque de la vie française. Il a choisi pour héros de cette première incursion dans la grande Histoire, un des plus attachants qui soient, le jeune Dauphin Charles, futur Charles V, qui se trouve porté au pouvoir suprême à 18 ans, lorsque son père, Jean le Bon, est fait prisonnier à Poitiers par les Anglais et emmené à Londres. René Héron de Villefosse nous montre cet adolescent, sans soutien, hormis quelques conseillers terrorisés, à la tête d'un État à la veille de se dissoudre sous le coup des armées anglaises et de leurs complices, un État écartelé entre la furieuse révolution de Paris - menée par Étienne Marcel -, les Jacqueries dans les campagnes, les pillages et les massacres des grandes compagnies sur tout le territoire. Nous voyons le Dauphin Charles, d'abord désemparé par la sauvagerie des événements et les assassinats de ses conseillers en sa présence, reprendre progressivement en mains tous les instruments du pouvoir, rétablir l'État, maintenir le royaume, réconcilier les Français et laisser - à 22 ans - à son père, de retour de captivité, un pays sauvé pour l'essentiel. Ce qui fait surtout la valeur du livre, ce sont les vives couleurs dont M. Héron de Villefosse a su parer un sujet par lui-même si chargé d'intérêt - et de leçons actuelles -, grâce à sa prodigieuse connaissance du passé de Paris où se déroule l'essentiel du drame, au moment de la première révolution consciente de l'Histoire Européenne, qui rappelle - par beaucoup de traits - celle de 1789. Un chef-d'oeuvre de biographie historique, par l'auteur de tant d'ouvrages justement célèbres sur Paris : « Trésors méconnus de Paris », « Prés et bois parisiens », « Histoire de Paris », etc.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • René Héron de Villefosse s'est qualifié lui-même d'archiviste amoureux. C'est sa plus claire définition puisqu'il possède à la fois le sens critique du chartiste à la découverte des faits les plus exacts et la tendresse sensible du poète, toujours séduit par la grâce, la qualité et le charme. Ses ouvrages sur Paris se distinguent des travaux analogues par une délicatesse d'écriture et une sorte de fantaisie instinctivement sage que l'on a comparé au vol de l'abeille au-dessus du pré en fleurs. Cet érudit a butiné les plaquettes savantes ou les vieux chroniqueurs un peu confus, afin d'en distiller un miel odorant et de le présenter à tous ceux qui aiment les belles histoires du passé sans vouloir risquer de se noyer en plongeant dans l'océan des vieux textes. Les livres d'Héron de Villefosse s'éloignent autant de la vulgaire compilation que du reportage banal. A l'École des Chartes, âgé de vingt ans, il a fait voeu de se consacrer à la capitale qui le reconnaîtra un jour pour le plus cher de ses enfants. Ancien conservateur du Petit-Palais, il organise à présent au Château de Sceaux le Musée de l'Île de France, consacré à l'art et à l'histoire des environs de Paris. Pourquoi cette vocation parisienne s'est-elle affirmée par tant de publications et de conférences ? René Héron de Villefosse est né à Paris, le 17 mai 1903, fils d'Antoine Héron de Villefosse, membre de l'Académie des Inscriptions et arrière-petit-fils du Baron Héron de Villefosse, membre de l'Académie des Sciences. L'histoire des Héron se confond depuis le XIIIe siècle, avec celle de la capitale. Épiciers apothicaires, juges-conseils, échevins, drapiers, conseillers au Parlement, ils ont évolué de la rue des Lombards au cloître Notre-Dame et de la Chaussée-d'Antin à la rue Washington. Une telle hérédité impliquait un jour un historien épris du passé de son propre village et muni d'une plume experte à nous faire partager sa passion.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • "Des Celtes à Louis-Philippe, on a mis presque le même temps pour aller de Calais à Marseille. De plus en plus, la vitesse possible passe notre raison. Sur cette longue passerelle, que je voudrais jeter de la Dame de Vix aux vingt-quatre heures du Mans, assistez sans fatigue au déroulement de notre film. Vous y verrez le travail accompli par les fourmis, nos ancêtres, Benezet et son pont d'Avignon, Perronet et son pont de Neuilly. Au siècle des lumières, Voltaire a écrit dans son Temple du Goût : « Déjà les grands chemins qui conduisent à la capitale sont des promenades délicieuses, ombragées de grands arbres l'espace de plusieurs milles et ornées même de fontaines et de statues. » Ne restons pas bouche bée ! Les postillons grossiers étaient ivres, la plupart du temps. Les punaises des auberges réveillaient assez tôt pour le départ du coche à quatre heures du matin. Nous ignorons ce que donnaient « les affreux cahots » quotidiens. Foin des momies et des sarcophages vides ! Le vent se lève. Il faut tenter de revivre !"

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

  • Cet ouvrage est une réédition numérique d'un livre paru au XXe siècle, désormais indisponible dans son format d'origine.

empty