• 1968. Le soir du nouvel an, douze détenus s'évadent de la prison d'Old Lonesome, dans le Colorado. Les radios crépitent, lancent l'alerte. Une véritable machine de guerre se met en marche et embrase les habitants de la petite ville. Gardiens de prison et flics, journalistes et vieilles connaissances, tous se joignent à la chasse à l'homme. Séparés, les évadés suivent des pistes différentes en pleine nuit et sous un blizzard impitoyable. Très vite, une onde de violence incontrôlable se propage sur leur chemin.

  • 1895. Le vice règne en maître à Denver, minée par la pauvreté et la violence. Sam et Cora, deux jeunes orphelins, s'occupent d'une bande d'enfants abandonnés et défendent farouchement leur "foyer" - une usine désaffectée - face aux clochards des alentours. Lors de l'une de ces attaques, un colosse défiguré leur apporte une aide inespérée, au prix de graves blessures que Cora soigne de son mieux. Muet, l'homme-monstre ne communique que par des mots griffonnés sur un carnet. Sam, le seul qui sache lire, se rapproche de lui et se trouve ainsi embarqué dans le monde licencieux des bas-fonds. Expéditions punitives, lynchages et explosions précipitent l'adolescent dans l'univers honni des adultes, qui le fascine et le repousse à la fois. Au point de modifier sa nature profonde, et de l'éloigner insidieusement de Cora.

  • Quelque part dans le Colorado, neuf ans après la Fin de Tout. L'art de survivre est devenu un sport extrême, un jeu de massacre. Soumis aux circonstances hostiles, Hig, doux rêveur tendance chasse, pêche et poésie chinoise, fait équipe avec Bangley, vieux cowboy chatouilleux de la gâchette. À la fois captivant roman d'aventures, grand huit des émotions humaines, déclaration d'amour à la nature et pure révélation littéraire, La Constellation du Chien est une version solaire de La Route de Cormac McCarthy. (Et in extremis, réconfortante !)

  • Le 25 décembre 1996, JonBenet Ramsey, six ans et demi, était découverte assassinée dans la cave de ses parents à Boulder, une petite ville du Colorado. L'enfant avait été battue et étranglée. L'affaire souleva une émotion d'autant plus grande à travers l'Amérique que la petite victime, une « mini-Miss » vedette de multiples concours de beauté, était très célèbre. Les médias s'abattirent sur la ville et la famille faisant vivre à tous un véritable enfer d'insinuations, de suspicions et de mensonges destructeurs. Pourtant, et malgré les enquêtes successives, le crime est, jusqu'à ce jour, demeuré un mystère.

    Pas pour Joyce Carol Oates qui, s'emparant de ce fait-divers à la manière géniale dont elle sest approprié la vie de Marylin Monroe (dans Blonde) en fait une histoire effarante que reconstruit dix ans après le frère de la victime. Les protagonistes, les lieux, les circonstances sont à peine modifiés. La petite fille sappelle maintenant Bliss, cest une championne de patinage sur glace, lenfant adoré de ses parents, la coqueluche dun pays, la sur aimée et jalousée par un frère, son aîné de trois ans, Skyler. Skyler qui depuis le meurtre a vécu dans un univers de drogues, de psys et détablissements médicalisés. Agé aujourdhui de dix-neuf ans, et toujours pas remis des secousses de son adolescence, il fait de son récit une sorte de thérapie. Ses souvenirs sont à la fois vivaces, disloqués et déformés. Une technique que Oates maîtrise parfaitement et quelle utilise ici avec détonnants effets. Peu à peu émerge le nom du coupable : le père homme daffaires ambitieux , la mère arriviste forcenée , un étranger cinglé ou bien le narrateur lui-même ?

    Tous les ingrédients préférés de Oates sont là : la vanité féminine, la stupidité masculine, la famille dysfonctionnelle, langoisse du parvenu, le christianisme de charlatan, les dérives de la psychanalyse, le vampirisme des médias, lincompétence de la police. Pour produire en fin de compte un chef-duvre hallucinant, un dépeçage au scalpel de lâme humaine et de lhorreur ordinaire Après la mort de leur mère, il organise avec laide dun vieux jésuite le départ de la fratrie pour une nouvelle vie les filles au couvent, un frère au séminaire, lautre en Californie et Joe à lassaut du continent !
    Sa rencontre avec lindépendante Iseult Wilkins donne subitement un sens à sa quête de réussite : de Venice Beach à Montréal en passant par la Colombie-Britannique, Joe ne cessera dès lors doeuvrer à létablissement de son clan.
    Parcourant deux guerres mondiales, les années folles, la crise de 1929, le second après-guerre, Les OBrien est tout à la fois la biographie dun homme exceptionnel, dun mariage, dune famille, et lhistoire extrêmement bien documentée dun siècle, de lévolution des mentalités à travers les générations qui sentrechoquent Avec un talent de conteur exceptionnel, Peter Behrens déploie une épopée moderne dans la tradition du grand roman américain.

empty