• Comment expliquer la rationalité paradoxale de ceux qui s'abandonnent à la folie du fanatisme ? Gérald Bronner défait un certain nombre d'idées reçues sur leur profil et leurs intentions, à travers l'exploration d'un univers mental mal connu et qui, à juste titre, fait peur. En convoquant les travaux les plus récents de la sociologie, des sciences politiques et de la psychologie cognitive, son texte dessine un portrait inédit d'un mal qui ronge les démocraties contemporaines : la radicalisation des esprits. S'appuyant sur de nombreux exemples et expérimentations de psychologie sociale, il propose un descriptif des étapes qui conduisent au fanatisme et quelques solutions pour aider à la déradicalisation.

  • Pour disqualifier un ennemi politique, le fanatisme est l'un des meilleurs outils possibles. On peut l'utiliser contre des peuples non « civilisés », fanatisme irrationnel . Mais on peut aussi accuser de fanatisme les esprits froi ...

  • Code Victoria

    Thomas Laurent

    Rochehauh, village perché, oublié de tous, où, selon un manuscrit médiéval, serait enfermé le Diable lui-même... Un sujet parfait pour Victor, journaliste, parti enquêter trois mois plus tôt. Mais Victor disparaît en montagne, et la gendarmerie le déclare mort. Sa compagne, Victoria, veut comprendre et décide de se rendre à Rochehauh. Rapidement, elle est obligée d'admettre que quelque chose ne tourne pas rond. Pourquoi lui interdit-on l'accès au monastère ? Quel secret Victor avait-il découvert dans les pages du codex crypté ? Quel est cet inconnu qui la menace ?
    Entraînée dans un périlleux tourbillon, Victoria n'a d'autre choix que de découvrir la vérité. Sa vie en dépend...
    Code Victoria a reçu le Prix Découverte des Mines Noires 2019.

  • Durant l'été 1724, au pire des chaleurs orageuses, la dépouille d'un homme est déterrée, étripée, salée. Puis, en dépit des abominables relents de putréfaction qui s'en dégagent, on la traîne par les chemins de la paroisse, accrochée à l'arrière d'une charrette, avant de l'exposer devant l'auberge du village. Ainsi passe la justice du Roi. Elle supplicie la mémoire d'un vieil huguenot dont le crime, à l'article de la mort, fut de n'avoir point renié ses convictions religieuses. Ce châtiment effroyable est le dénouement de l'affaire Moïse Gréjon qui suscita, à l'époque, un vif émoi dans le pays. Gérard Boutet - qui descend à la fois du martyr posthume et d'un des délateurs - ressuscite ce « procès à cadavre » dont sa famille fut doublement marquée. Ces pages terribles reposent sur des faits authentiques. C'est l'intolérance de tous les temps, quels que soient les croyances et les prétextes, qui s'y trouvent mises en accusation. Au-delà de l'anecdote macabre, le livre renvoie à un fanatisme qu'on voudrait éteint à jamais.

  • Les terribles attentats de 2015 et 2016 ont profondément secoué notre pays. Les enseignants, largement démunis malgré les récentes mesures prises par l'Éducation nationale, se posent un ensemble de « questions vives » : comment permettre aux élèves de distinguer le savoir et le croire ? Comment construire à l'école le respect de la liberté de chacun pour lutter contre l'assujettissement dans des groupes fanatisés ? Quel idéal offrir à ceux et celles qui, ne pouvant accéder à l'emploi et à la consommation, voient dans l'intégrisme religieux la seule manière de se donner une identité ? ... En vingt chapitres incisifs, tous construits à partir de situations réelles, Philippe Meirieu s'efforce de répondre à ces questions. Sans faux semblant ni langue de bois. Pour tous les enseignants et les ducateurs. Pour tous ceux et toutes celles qui veulent une démocratie où chacun et chacune ait sa place... et où nul ne soit plus jamais tenté par la violence barbare.

  • Partagé entre pouvoirs temporel et spirituel, le royaume se déchire. Dans une société féodale où les héros ne sont pas ceux qu'on croit, le Roi Lépreux réclame le sang des innocents. Le solstice d'hiver approche et des décisions devront être prises en conséquence. Ainsi Père Egidius, prêtre possédé par sa foi, choisit de suivre les voies de son dieu, Istarine d'Armor se dresse contre son destin, tandis que la petite Nesris tente par tous les moyens de protéger les siens. Trois personnages que rien ne lie, sinon le courroux aveugle d'un dieu sanglant. Face à l'horreur du Sangréal, ils devront démêler la raison des passions, le réel des fantasmes, la rébellion des traditions. Seront-ils prêts à accepter la vérité dans le sang ?

  • Dans le flot de manifestations et la multitude d'ouvrages relatifs à Richard Wagner, devant marquer en 2013 le bicentenaire de la naissance du maître de Bayreuth, il convenait qu'une fausse note donne un autre son de cor et trouble le concert de dévotions. Cet Anti-Wagner se veut ainsi l'antidote, la parole laissée à ce qui devrait être motif à allergie. Mais sans peine, avec légèreté. Un livre où puiser au gré de sa fantaisie, de sa colère ou de son amusement, dans les entrées par thème et ordre alphabétique de cette attaque en règle touchant à tous les domaines du personnage : idéologiques, esthétiques et musicaux. À travers des arguments fondés, sans ambages souvent, nuancés parfois, mais également un brin de parti pris et un grain de mauvaise foi.

empty