• L'Imaginaire de la Commune est autant un livre d'histoire des idées que d'histoire tout court. En exhumant l'originalité de la Commune, ses aspirations à un « luxe pour tous », Kristin Ross arrache la Commune de Paris à toute finalité étatiste, productiviste, d'un socialisme de caserne. La Commune et ses « vies ultérieures » portent en elles une singulière actualité : elles marquent la naissance d'un mouvement paysan radical et écologiste avant l'heure, la « révolution de la vie quotidienne », ou encore les débats sur le système économique d'une société sans État. Par ce geste, Kristin Ross libère la Commune de son statut d'archive du mouvement ouvrier ou de l'histoire de France, pour en faire une idée d'avenir, une idée d'émancipation.

    Kristin Ross est professeur de littérature comparée à la New York University. Ses livres publiés en français : Mai 68 et ses vies ultérieures (Complexe, 2005 - Agone, 2010), Rouler plus vite, laver plus blanc (Flammarion, 2006), Rimbaud, la Commune de Paris et l'invention de l'histoire spatiale (Les Prairies ordinaires, 2013). Elle a également contribué à Démocratie, dans quel état ? (La fabrique, 2009).

  • Entre la mort annoncée d'une mère et la trahison d'un mari (dont elle apprend qu'il a un fils de deux ans), une femme se débat, vit, écrit. Ce journal intime sans date retrace ses tiraillements et ses doutes. Mais ce journal est plus qu'un constat, il construit lui - même par l'intransigeance de l'écriture le chemin qui va de la lutte à l'apaisement. Ce livre aborde un thème sensible d'aujourd'hui : peut-on tout dire ? C'est en passant d'un chagrin (celui d'avoir été trompée) à un autre (celui de perdre sa mère) que cette femme va se reconstruire.

empty