• La 13e aventure de Bernie Gunther !
    Munich, 1957. Bernie Gunther a désormais une nouvelle identité, Christof Ganz, et met son expérience de policier au service d'une compagnie d'assurances après avoir quitté son poste à la morgue.
    On l'envoie à Athènes, où un bateau appartenant à Siegfried Witzel, un ancien soldat de la Wehrmacht, a coulé. Flanqué d'un assistant peu téméraire, Bernie a tout juste le temps de rencontrer l'Allemand que ce dernier est retrouvé mort.
    Lorsque Bernie découvre que le bateau a appartenu à un Grec juif déporté à Auschwitz, il comprend que ce n'était pas un accident.
    Et le voici plongé une fois de plus dans les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale...
    Philip Kerr (1956-2018) a étudié le droit à l'université de Birmingham et la philosophie en Allemagne. Auteur de plus de trente livres – dont plusieurs pour la jeunesse – acclamés dans le monde entier, il a reçu l'Ellis Peters Historical Dagger de la Crime Writers' Association en 2009 et plusieurs Shamus Awards.

  • « Un ultime épisode qui bouleversera les lecteurs de Philip Kerr. » The Guardian

    Berlin, 1928. Les corps de quatre prostituées sont retrouvés massacrés dans le même quartier. Bernie Gunther, jeune flic idéaliste à la brigade des moeurs est invité à rejoindre le chef de la Kripo pour enquêter sur cette sinistre affaire.

    Alors que ces meurtres laissent la population indifférente, le père de l'une des victimes, un chef de la pègre très influent, est prêt à tout pour se venger de l'assassin de sa fille.

    Dès lors qu'une nouvelle vague de victimes, des vétérans de guerre handicapés, déferle sur la ville, Bernie est confronté au silence imposé par la voix montante du nazisme.

    Une première enquête aux allures de course contre la montre dans un Berlin sous tension, à la veille de la Seconde Guerre mondiale.

  • La trilogie berlinoise

    Philip Kerr

    L´été de cristal se situe en 1936, alors que l´on "nettoie" Berlin en prévision des J.O. Bernie Gunther, ancien membre de la Kripo devenu détective privé n´est pas sans ressembler à Philip Marlowe, le modèle culte de tous les privés. Son enquête (meurtre de la fille d´un industriel et disparition de bijoux) le conduit à se laisser interner au camp de Dachau... Dans La pâle figure, situé en 1938, il est victime d´un chantage de Heydrich qui veut le contraindre à réintégrer la police. Un requiem allemand, le plus noir des trois, commence en 1947 dans Berlin en ruine et divisé en secteurs d´occupation. La Trilogie berlinoise, tout en respectant les règles du genre policier, offre un portrait glaçant et puissamment évocateur de Berlin au quotidien à l´ère nazie.Traduit de l'anglais par Gilles Berton (traduction entièrement révisée)

  • " Bernie Gunther, rusé, subversif, sardonique et extrêmement drôle
    à l'occasion, illumine ce roman dur et stoïque. "
    Lee Child
    1956. À peine remis des émotions des Pièges de l'exil, Bernie Gunther doit s'enfuir pour sauver sa peau : le marché que lui impose Erich Mielke, numéro deux de la Stasi, est inacceptable. Du cap Ferrat à Sarrebrück, sa cavale héroïque sera semée d'embuches.
    1939. Parallèlement, selon une de ces constructions virtuoses dont il a le secret, Philip Kerr nous emmène à Berchtesgaden, où Hitler est attendu pour son cinquantième anniversaire. Quand un ingénieur est assassiné sur la terrasse du Berghof, le nid d'aigle du Führer, c'est la panique : jamais au grand jamais ce sacrilège ne doit être rendu public.
    Sommé par le général Heydrich de découvrir, et dans la plus absolue discrétion, le coupable, Bernie Gunther ne dispose que d'une semaine pour réussir. Or personne ne semble disposé à l'aider : Martin Bormann règne en tyran à Berchtesgaden – du moins tant que le tyran suprême n'est pas là – et s'y livre à maints trafics lucratifs alimentés par un réseau bien organisé. Et parmi les proches de Hitler en Bavière nombreux sont ceux qui ont des choses à cacher : ils feront tout pour que l'enquête échoue. Plus Gunther approchera de la vérité, plus sa vie sera menacée.
    Philip Kerr est né en 1956 à Édimbourg. Il a étudié le droit à l'université de Birmingham et la philosophie en Allemagne. Auteur de plus de trente livres acclamés dans le monde entier, il a reçu l'Ellis Peters Historical Dagger de la Crime Writers' Association en 2009 et de nombreux autres prix. Il partage son temps entre Londres et les Cornouailles.
    Traduit de l'anglais par Jean Esch

  • La 11e aventure de Bernie Gunther (ou : "Les meilleurs polars que l'on puisse trouver aujourd'hui." The Daily Beast) Au milieu des années 1950, Bernie Gunther est l'estimé concierge du Grand-Hôtel de Saint-Jean-Cap-Ferrat, sous une identité d'emprunt qui le met à l'abri des représailles et des poursuites (il figure sur les listes de criminels nazis recherchés). Mais son ancienne activité de détective et son pays lui manquent. Pour tromper son ennui il joue au bridge avec un couple d'Anglais et le directeur italien du casino de Nice. Introduit à la Villa Mauresque où réside Somerset Maugham, l'auteur le plus célèbre de son temps, il trouve enfin l'occasion d'éprouver quelques frissons : Maugham, victime d'un maître chanteur qui détient des photos compromettantes où il figure en compagnie d'Anthony Blunt et de Guy Burgess, deux des traîtres de la bande de Cambridge, a besoin d'un coup de main.... Très vite, la situation se corse, car Gunther est dangereusement rattrapé par son passé. Le roman offre un éblouissant portrait romanesque de l'écrivain, ancien espion de la Couronne, tout en entraînant le lecteur dans une machination palpitante. Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Philippe Bonnet Né en 1956 à Édimbourg, Philip Kerr a fait ses études de droit à l'université de Birmingham et étudié la philosophie en Allemagne. Auteur de plus de trente livres acclamés dans le monde entier, il a reçu le Ellis Peters Dagger de la Crime Writers' Association (2009) et de nombreux autres prix. Il partage son temps entre Londres et les Cornouailles.

  • Les ombres de Katyn

    Philip Kerr

    Mars 1943. Le Reich vient de perdre Stalingrad et le moral est au plus bas. Pour Joseph Goebbels, il faut absolument redonner du panache à l´armée allemande et porter un coup aux Alliés. Or sur le territoire soviétique, près de la frontière biélorusse, à Smolensk, ville occupée par les Allemands depuis 1941, la rumeur enfle. Des milliers de soldats polonais auraient été assassinés et enterrés dans des fosses communes. Dans la forêt de Katyn, aux abords de la ville, des loups auraient d´ailleurs déterré des fragments de corps. Qui est responsable de ce massacre ? L´Armée rouge sans doute. Pour Goebbels, c´est l´occasion rêvée pour discréditer les Russes et affaiblir les Alliés. Il a l´idée d´envoyer sur place une autorité neutre, le Bureau des crimes de guerre, réputé anti-nazi, pour enquêter objectivement sur cette triste affaire. Le capitaine Bernie Gunther, qui y officie est la personne idéale pour accomplir cette délicate mission. Gunther se retrouve dans la forêt de Katyn avec une équipe pour exhumer les quatre mille corps des officiers polonais et découvrir la vérité, quelle qu´elle soit.
    Traduit de l´anglais (Royaume-Uni) par Philippe Bonnet

  • Prague fatale

    Philip Kerr

    Berlin, 1942. Bernie Gunther, capitaine dans le service du renseignement SS, est de retour du front de l´Est. Il découvre une ville changée, mais pour le pire. Entre le black-out, le rationnement, et un meurtrier qui effraie la population, tout concourt à rendre la vie misérable et effrayante. Affecté au département des homicides, Bernie enquête sur le meurtre d´un ouvrier de chemin de fer néerlandais. Un soir, il surprend un homme violentant une femme dans la rue. Qui est-elle ? Bernie prend des risques démesurés en emmenant cette inconnue à Prague, où le général Reinhard Heydrich l´a invité en personne pour fêter sa nomination au poste de Reichsprotektor de Bohême-Moravie.
    Traduit de l´anglais (Royaume-Uni) par Philippe Bonnet

  • La dame de Zagreb

    Philip Kerr

    Été 1943. Il y a des endroits pires que Zurich, et Bernie Gunther est bien placé pour le savoir. Quand Joseph Goebbels, ministre en charge de la propagande, lui demande de retrouver l'éblouissante Dalia Dresner, étoile montante du cinéma allemand qui se cache d'après la rumeur à Zurich, il n'a d'autre choix que d'accepter. Mais, très vite, cette  mission en apparence aussi aguichante que l'objet de la recherche, prend un tour bien plus sinistre. Car le père de Dalia Dresner est en fait un croate antisémite de la première heure, sadique notoire, qui dirige un tristement célèbre camp de concentration de la région. Et la police suisse exige au même moment que Gunther fasse la lumière sur une vieille affaire qui risque de  compromettre des proches de Hitler. La Femme de Zagreb est une histoire formidable, extrêmement bien documentée sur cette période cauchemardesque, avec son héros cynique, attachant, et toujours aussi indomptable. Traduit de l'anglais (Royaume-Uni) par Philippe Bonnet

  • La feinte de l'attaquant

    Philip Kerr

    « Philip Kerr ajoute au Panthéon du héros du polar 
    un nouveau type d'enquêteur : un manageur de foot »
    Le Monde des Livres
    Scott Manson, ancien entraîneur du club de London City, cherche du travail. Malgré quelques entretiens d'embauche en Écosse, à Nice et à Shanghai, le coeur n'y est pas : son ancien club et ses joueurs lui manquent. Aussi, lorsque Barcelone fait appel à ses talents de détective pour retrouver un joueur disparu Scott y voit l'occasion de passer à autre chose. 
    Jérôme Dumas, la nouvelle pépite du football mondial, récemment transféré du PSG, ne s'est jamais présenté à l'entraînement. S'est-il enfui ? A-t-il été kidnappé ? Est-il seulement vivant ? Scott a un mois pour retrouver sa trace. Au fil de ses recherches, de Paris aux Antilles, il fera la rencontre de personnalités corrompues, de très belles femmes et de quelques amateurs de foot... 
    La Feinte de l'attaquant, troisième et dernier tome de la série Scott Manson, nous entraîne dans les coulisses du football international, où la tromperie et l'argent taclent souvent le beau jeu. 
    Traduit de l'anglais par Johan-Frederik Hel Guedj

  • Une douce flamme

    Philip Kerr

    1950. À la fin de La Mort, entre autres, embarqué sous un faux nom pour l´Argentine avec Adolf Eichman, Bernie Gunther va y retrouver le gratin des criminels nazis en exil. Ayant révélé sa véritable identité au chef de la police de Buenos Aires, il constate que sa réputation de détective l´y a précédé. Une jeune fille est assassinée dans des circonstances atroces, et Bernie se dit que cette affaire ressemble étrangement à une enquête non élucidée qui lui avait été confiée lorsqu´il était flic à Berlin sous la république de Weimar. Soupçonnant l´un des très nombreux nazis réfugiés dans sa ville, le chef de la police, sollicite l´aide de Bernie qui accepte sans grand enthousiasme. Une série de flash-backs nous ramènent à Berlin en 1932, éclairant les progrès de ses investigations, qui posent d´embarrassantes questions sur les rapports entre le gouvernement de Pern et les nazis.

    Traduit par Philippe Bonnet

  • Vert-de-gris

    Philip Kerr

    1954. Alors que Bernie Gunther tente de fuir Cuba en bateau accompagné d´une sulfureuse chica, il est arrêté par la CIA et enfermé à New York puis au Landsberg à Berlin. C´est que nous sommes en pleine Guerre froide. L´Oncle Sam place et bouge ses pions en Europe, cherche des informations sur l´Allemagne de l´Est et sur les Russes. Quel rapport avec Gunther ? Sa liberté dépendra des informations qu´il veut bien donner sur ses anciens « camarades » de la SS, notamment Erich Mielke, personnage trouble auquel Bernie Gunther a eu maintes fois affaire pendant et après la guerre, devenu chef de la toute nouvelle Stasi. Par ailleurs, les Français cherchent eux à mettre la main sur Edgar de Boudel, un collaborateur qui se cache sous l´uniforme d´un prisonnier de guerre allemand de retour de camp en URSS. Au fil des interrogatoires, Gunther raconte : son entrée dans la SS, la traque des communistes allemands dans les camps français, ses mois passés dans les terribles camps de prisonniers russes et ses faits et gestes, guidés seulement par une farouche volonté de sauver sa peau.  Vert-de-gris, le septième volet des aventures de Bernie Gunther, possède toute l´adrénaline et la vivacité d´esprit auxquelles Philip Kerr nous a habitués.  Traduit de l´anglais par Philippe Bonnet

  • 1949. Munich rasée par les bombardements et occupée par les Américains se reconstruit lentement. Bernie Gunther aussi : redevenu détective privé, il vit une passe difficile. Sa femme meurt, il a peu d´argent et surtout, il craint que le matricule SS dont il garde la trace sous le bras ne lui joue de sales tours. Une cliente affriolante lui demande de vérifier que son mari est bien mort, et le voici embarqué dans une aventure qui le dépasse. Tel Phil Marlowe, et en dépit de son cynisme, Gunther est une proie facile pour les femmes fatales. L´Allemagne d´après-guerre reste le miroir de toutes les facettes du Mal et le vrai problème pour Gunther est bientôt de sauver sa peau en essayant de sauver les apparences de la morale. Atmosphère suffocante, hypocrisies et manipulations, faits historiques avérés façonnés au profit de la fiction : du Philip Kerr en très grande forme.

    Traduit de l´anglais par Johann Frederik Hel Guedj

  • Le mercato d'hiver

    Philip Kerr

    Une enquête de Scott Manson Tout le monde sait que le football, c'est souvent une question de vie ou de mort... Scott Manson est l'entraîneur du club de football de London City. C'est la bonne étoile de l'équipe : les joueurs l'adorent, les patrons lui font confiance. Mais le jour où le manager de l'équipe est retrouvé mort sur la pelouse de leur stade, Scott Manson va devoir agir. Arrondir les angles face aux médias certes, mais surtout trouver le meurtrier avant qu'il ne commette un autre crime. Traduit de l'anglais par Katalin Balogh & Philippe Bonnet

  • La main de dieu

    Philip Kerr

    « Une série drôlement grinçante qui allie crime et ballon rond... Un cocktail de suspense et d'ironie ! » Paris Match Scott Manson, l'entraîneur du club de football de London City, se rend à Athènes avec son équipe pour disputer leur premier match de la Ligue des Champions. Alors qu'ils se préparent à affronter l'Olympiakos, la Grèce fait face à de violentes émeutes. La température monte en ville comme dans le stade, et le coach surveille de près ses joueurs. Aucune distraction n'est permise : ni alcool, ni soirées, ni jolies filles. Tout est parfaitement sous contrôle. Du moins, c'est ce qu'il croit. Jusqu'à ce que la mort s'invite sur le terrain et que le butteur star du City s'effondre en pleine action dans le stade de Piraeus. C'est le choc. Accident ou règlement de compte ? Les autorités mènent l'enquête, mais Scott Manson doit lui aussi découvrir la vérité, et vite, s'il veut rapatrier son équipe à temps pour le championnat. Après Le Mercato d'hiver, Philip Kerr nous emporte une nouvelle fois dans les méandres du football international, un monde où le vice et la violence sont maîtres du jeu. Traduit de l'anglais par Johan-Frédérik Hel-Guedj

  • Pénitence

    Philip Kerr

    « Terriblement alléchant, sincèrement effrayant et délicieusement diabolique ! »The Observer Gil Martins est un agent du FBI qui lutte contre le terrorisme depuis Houston, Texas. Il est le témoin quotidien d'actes de violence perpétrés par des extrémistes de toutes sortes. Autrefois croyant, la réalité cruelle de son travail le porte à remettre en question l'existence de Dieu, ce qui provoque de fortes tensions avec sa femme, Ruth. Lorsque plusieurs personnalités athées - dont un professeur de biologie, un obstétricien et un journaliste - sont victimes d'attentats aussi étranges qu'inexpliqués, Martins lance une enquête malgré le scepticisme de ses supérieurs. Ses recherches l'amènent à l'Église Izraël, où une jeune membre de sa congrégation, terrifiée, est convaincue que les victimes ont été tuées par leurs prières. Martins doute de sa santé mentale mais quand cette dernière est retrouvée morte à son tour, il découvre chez elle une liste de noms ; une liste de toutes les victimes jusque-là... et bien d'autres encore. Déterminé à arrêter cette barbarie, Gil Martins s'approche de la source des prières et semble devenir lui-même la cible d'un Dieu vengeur. Sa seule planche de salut sera de faire pénitence... Traduit de l'anglais par Philippe Bonnet

  • La paix des dupes

    Philip Kerr

    Automne 1943. Après Stalingrad, Hitler sait qu'il ne peut plus gagner la guerre. La conférence prévue pour décembre à Téhéran entre Roosevelt, Churchill et Staline va définir les termes de la paix à venir. Hitler envoie quelques espions à Téhéran pour préparer le terrain. De son côté, Himmler en fait secrètement autant. Roosevelt, lui, dépêche Willard Mayer, agent de l'OSS, personnage sans scrupule qui va modifier le cours des choses. Tous les moyens seront bons Téhéran devient le théâtre d'une farandole de trahisons, assassinats et renversements de situation. L'auteur offre une alternative audacieuse à l'issue de la conférence, redessinant le destin de l'Europe tel qu'il aurait pu être. Son talent est de rendre tous les personnages historiques incroyablement vrais, et l'intrigue plausible.

    Traduit de l'anglais par Johann-Frederik Hel-Guedj

  • 2013 à Londres, où il ne fait plus bon vivre du tout. Un meurtrier sadique s´attaque à des femmes et leur fait des choses tout à fait affreuses avant de badigeonner leur corps de graffitis obscènes. Parallèlement, on assassine l´un après l´autre les membres d´une liste ultra secrète figurant dans l´ordinateur du ministère de l´Intérieur : il s´agit de criminels sexuels potentiels, affublés de surnoms de philosophes. L´inspecteur « Jake » Jacowicz, une dure à cuire dont la particularité est de détester les hommes, s´engage dans un duel (d´une intelligence rarement vue dans un polar) avec le serial killer, surnommé Wittgenstein, qui proclame : « Je tue, donc je suis », et figure lui aussi sur la liste. La double enquête, policière et philosophique, est menée par Kerr avec un brio époustouflant.

    Traduit de l´anglais par Claude Demanuelli

  • Esaü

    Philip Kerr

    Les dieux n'ont pas apprécié que Jack Furness, alpiniste de renom, cherche à gravir le Machapuchare, une montagne sacrée dans le Sanctuaire des Annapurnas. Une avalanche engloutit son expédition, le laissant seul survivant. Mais lors de cette ascension interdite, il découvre le crâne d'un hominidé qu'il offre à sa petite amie épisodique, le Dr Stella Swift, paléoanthropologue à Berkeley.Le résultat des analyses est surprenant : le fossile semble bien moins ancien que supposé au premier abord. Stella et Jack décident de partir au Népal pour tenter d'éclaircir le mystère... Un projet auquel la CIA ne demande qu'à participer. Au carrefour de la Chine, de l'Inde et du Pakistan, l'Himalaya ne constitue-t-il pas une zone particulièrement sensible ? Pour l'espion infiltré dans l'expédition, peu importent les méthodes employées pour accomplir sa mission...
    Cette fois, Philip Kerr nous entraîne à cinq mille mètres d'altitude dans une histoire à couper le souffle, mêlant science, aventure, géopolitique et philosophie.
    CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE
    Cette fois, Philip Kerr nous entraîne à cinq mille mètres d'altitude dans une histoire à couper le souffle, mêlant science, aventure, géopolitique et philosophie. A à travers ces aventures rocambolesques au pays des neiges, Kerr traite d'une question essentielle liée l'origine des espèces, et le fait à travers un polar prenant à conseiller pour tous les mordus du genre et également ceux de montagne, d'alpinisme, d'Histoire et de Paléontologie. - Bazart, Babelio
    L'auteur ne lésine pas sur les effets spectaculaires, avec une certaine surenchère dans le sensationnel, voire les images chocs, mais j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce roman, richement documenté sur tous les sujets traités, particulièrement addictif dans le développement d'une intrigue prenant place dans un cadre impressionnant, avec juste ce qu'il faut de réflexions et d'interrogations pour apporter une petite touche humaniste et philosophique. - JML38, Babelio
    À PROPOS DE L'AUTEUR 
    Philip Kerr (1956-2018), auteur britannique, maître du polar historique et père du célèbre détective Bernie Gunther, est mondialement connu pour sa série dont l'action se déroule dans l'Allemagne nazie. Il a également signé des ouvrages de science-fiction et des livres pour la jeunesse.

  • Les méthodes de lutte contre la mafia sont-elles meilleures à Saint-Pétersbourg qu´à Moscou ? En tout cas, c´est pour apprendre celles d´un spécialiste, le colonel Grouchko, que le narrateur y est envoyé par ses supérieurs. À peine arrivé, un journaliste vedette très polémique, qui suivait les affaires liées au milieu, est retrouvé assassiné. Son meurtre serait-il lié aux mafiosi géorgiens, ukrainiens ou tchéchènes ?  Une plongée détonante dans la Russie postsoviétique, entre trafic d´influence, corruption et mafia, doublée d´une description saisissante et pleine d´humour - Philip Kerr oblige - des conditions de vie difficiles dans les années 1990.  Traduit de l´anglais (Royaume-Uni) par Laurence Kiefer

  • Impact

    Philip Kerr

    Tom Jefferson est tueur à gages, très reconnu dans la profession, charmeur, efficace, et irréprochable. Il est contacté par un proche de la CIA et de la mafia, qui lui demande d´étudier la faisabilité d´éliminer « le barbu », Fidel Castro. Cet assassinat arrangerait tout le monde : le gouvernement, bien sûr, mais aussi la mafia, qui a dû renoncer à la mine d´or des casinos cubains. Sans la mafia, Kennedy n´aurait pas gagné cette élection. On attend donc de lui qu´il laisse tomber l´enquête à grande échelle que le gouvernement a lancée contre le crime organisé. S´il refuse, la mafia détient un enregistrement sonore du Président en train de faire l´amour avec Marilyn Monroe. Quand on fait écouter à Tom cette cassette, c´est la voix de sa femme, qui travaille pour le bureau de campagne du Président, qu´il reconnaît. Quelques jours plus tard, celle-ci est retrouvée morte. Tom brise son contrat sur Castro et disparaît. Les commanditaires s´inquiètent : d´après la rumeur, il voudrait venger la mort de sa femme et assassiner JFK...Traduit de l´anglais (Royaume-Uni) par Pascal Loubet

  • En 1696, le jeune Christopher Ellis, que l´on a surpris à livrer un duel illégal, est envoyé à la Tour de Londres pour servir d´assistant à sir Isaac Newton, gardien de la Monnaie et chargé par le roi d´enquêter sur un réseau de faux monnayeurs. Le tandem formé par le savant de grand renom, et son assistant rusé et débrouillard va se révéler des plus performants. Au cours de leur enquête, ils découvrent un mystérieux message codé sur le corps d´un homme tué dans la Tour du Lion, ainsi que des symboles alchimiques indiquant qu´il s´agit là de tout sauf d´un meurtre ordinaire. D´autres meurtres sont commis, et le duo se trouve entraîné, entre la Tour, l´asile de Bedlam et la prison de Newgate, dans une poursuite qui débouche sur un complot beaucoup plus important qu´une simple affaire de contrefaçon...

  • C'est dans le Berlin de 1947 que l'on retrouve Bernie Gunther, le détective familier aux lecteurs des premiers volumes de la Trilogie. Un Berlin cauchemardesque, livré au cynisme des « Puissances Alliées » qui se partagent la capitale anéantie. Une ville où tout est bon pour tenter de survivre, alors que la « dénazification » entraîne une valse des identités...
    Gunther est alors contacté par un officier soviétique pour sauver du peloton d'exécution un nommé Becker, accusé du meurtre d'un officier américain. Mais qui est au juste ce Becker ? Un trafiquant ? Un espion ? Un innocent manipulé ? L'enjeu est de taille pour Bernie Gunther, d'autant qu'il y va de sa propre vie...
    Sans en émousser le rythme et le suspense, Julien Chatelet clôt cette Trilogie berlinoise avec la gravité qui convient à ce texte à la fois puissant et désabusé.
    Durée : 9 h 52 min

  • Ancien policier, Bernie Gunther, trente-huit ans, est devenu détective privé, spécialisé dans la recherche des personnes disparues. Et on disparaît beaucoup, à Berlin, en cet été 1936 où les S.A., à la veille des Jeux Olympiques, se chargent, à leur manière, de rendre la ville « accueillante » aux touristes.
    C'est pourtant une autre mission que lui propose Hermann Six : ce dernier ne cherche pas sa fille, assassinée chez elle, mais des bijoux disparus. Bernie se met en chasse. Et cet été-là, l'ordre nouveau qui règne sur l'Allemagne va se révéler à lui, faisant voler en éclats le peu d'illusions qui lui restent...
    L'interprétation de Julien Châtelet n'omet aucune dimension de ce roman policier qui est aussi une impressionnante analyse de l'irrésistible ascension de la folie nazie.
    Durée : 8 h 50 min

  • Septembre 1938. Tandis que les Berlinois attendent avec anxiété l'issue de la conférence de Munich, Bernie Gunther tente de retrouver l'individu qui fait chanter la riche veuve qui l'a engagé. Jusqu'à ce qu'il soit contraint par Reinhard Heydrich, l'adjoint d'Himmler, de diriger une enquête traquant le tueur en série qui s'attaque à des adolescentes dans les rues de Berlin. Mais Bernie ne pourrait imaginer ce que ses investigations, menées dans les coulisses du pouvoir nazi, vont lui faire découvrir : même lui, que rien n'étonne, se laissera surprendre par « le criminel à la pâle figure ».
    Julien Chatelet accompagne avec talent la progressive découverte, par Bernie, d'une horreur annoncée.
    Durée : 8 h 45 min

empty