• - Dis, maman, est-ce que tu m'aimeras toute la vie ? demande Archibald, un soir avant de s'endormir
    - Hum, eh bien, je vais te dire un secret..., répond sa maman. Ainsi commence le tendre inventaire des moments de vies partagés entre une mère et son enfant, où tout devient prétexte à s'aimer.Sur chaque double page, Astrid Desbordes a choisi d'opposer en vis-à-vis des situations contraires, qui jouent avec aisance sur les registres du quotidien et de l'imaginaire, de la poésie et de l'humour. Le message de cet irrésistible album est simple et limpide : l'amour est constant et sans condition. Mais c'est dans la toute dernière phrase que se cache le véritable secret : « Je t'aime parce que tu es mon enfant / mais que tu ne seras jamais à moi. »Les illustrations de Pauline Martin, subtiles dans le trait comme dans la couleur, soulignent avec force la délicatesse de cette formidable déclaration d'amour. À partir de 3 ans

  • « Un jour, mes parents m'ont dit que j'allais avoir une petite soeur.
    C'est drôle, je ne me souvenais pas leur avoir demandé. »
    C'est Archibald qui nous fait cet aveu en introduction du nouvel album de Pauline Martin et Astrid Desbordes, qui reprennent ici le personnage de Mon Amour dans le rôle d'un grand frère curieux mais dubitatif face à l'arrivée d'une petite soeur avec laquelle il va désormais devoir compter.
    Au fil des pages, la petite soeur grandit, trouve sa place dans les jeux, dans le coeur, mais aussi dans les inquiétudes d'un grand frère parfois jaloux, souvent tendre et finalement très fier de ce rôle nouveau. Car, nous dit Archibald, « ce que je préfère avec ma petite soeur, c'est être son grand frère ».
    Astrid Desbordes nous surprend une nouvelle fois par la subtilité et l'humour de son propos, remarquablement soutenu par les illustrations de Pauline Martin.
    À partir de 3 ans

  • Un magnifique hymne à la nature.
    Parfois, quand Archibald se promène dans les rues, il s'arrête devant les vitrines pour regarder des choses belles et chères et souvent il aimerait les acheter. Mais à bien y réfléchir, Archibald se dit que ces objets, une fois qu'on les possède, finissent enfermés dans des tiroirs, ou des armoires. Au contraire, il réalise que le rossignol qui lui apprend à chanter, le grand pommier qui lui offre un goûter, ou bien la lune qui reste allumée toute la nuit pour le rassurer... ces choses-là, elles, sont en liberté, elles ne lui appartiennent pas, elles ne sont ni rares ni chères et pourtant, quand Archibald y pense, il ne voit rien de plus précieux au monde.
    À partir de 3 ans

  • "La première fois qu'elle est entrée au Palais, Sumeya s'est sentie toute petite. Il est grand comme une forteresse ! Il y a le foyer avec son piano à queue, la bibliothèque, la salle de gymnastique, la buanderie qui sent bon le propre et le frais, les cuisines aménagées pour préparer à manger, une immense salle de réception où se tient chaque année le repas de Noël... Et des centaines de chambres pour les femmes qui vivent là."
    Du haut de ses cinq ans, Sumeya, arrivée depuis peu avec sa maman au Palais de la Femme, découvre l'histoire de Blanche, grâce à qui cet immense refuge pour les femmes a vu le jour, au siècle dernier. Au portrait de cette femme de convictions et de combats, libre et rebelle, se mêlent l'émotion et les envies de cette petite fille d'aujourd'hui. Sumeya aussi, un jour, aimerait faire quelque chose pour les autres...

  • Archibald et son papa regardent les hirondelles partir de l?autre côté de la terre : « Moi aussi je pourrai aller aussi loin, quand je serai grand ? demande Archibald. Encore plus loin que ça, répond son papa. »« Mais si le vent se lève ? demande Archibald. Si le vent se lève, le vent passera, répond son papa. »Les questions d?Archibald se succèdent, dévoilant une à une les craintes de l?enfant à l?idée de ce grand voyage qui, on le devine, est celui de la vie.En réponse, papa apaise, transmet, encourage, libère et, par-dessus tout assure Archibald de son amour indéfectible? à partir de 3 ans

  • En douze scènes de genre traversées par les saisons, ponctuées de trois pêle-mêle et d'une dizaine de portraits du héros à différents âges, voici le récit d'une vie. Ses petits riens, ses grands moments, ses joies, ses peines, ses doutes, ses épreuves... Avec, au final, la chance d'avoir été aimé et le bonheur de contempler, au crépuscule de son existence, ses amis fidèles, Policarpe, César, Agathon ou Byron, sa compagne Douce la bien nommée et ses petits-enfants autour de soi. Pour la première fois, Rébecca Dautremer peint des animaux humanisés. Elle nous offre une fresque unique pour parler à tous du bonheur d'être en vie, à travers le destin d'un humble petit lapin. Et nous livre en prime son histoire la plus personnelle...

  • Mon ami

    ,

    « Aujourd'hui, à l'école, il y a un nouveau. Il s'appelle Léon. »Toujours vêtu d'un pull rouge, ce Léon n'est pas du genre à se mêler aux jeux des autres. Forcément, il intrigue. Qui peut préférer regarder les nuages à jouer à l'épervier ? Archibald décide de lui donner sa chance. Et Léon lui prête son regard : dans un nuage, il voit un dragon ; dans une toupie, un cyclone. Or il suffit que Léon soit malade une semaine pour qu'Archibald perçoive l'absence criante de ce point rouge dans la cour. À son retour, c'est l'amitié scellée, entre deux enfants résolument différents.
    À partir de 3 ans.

  • « Ma première maison, je ne m'en souviens pas, mais je sais qu'elle n'était vraiment pas grande. »
    Cette première maison qu'évoque Archibald est le ventre de sa mère. Sa maison d'aujourd'hui, il y vit  avec ses parents et sa petite soeur, et il l'aime portes et fenêtres grandes ouvertes et parfois, au contraire, calfeutrée pour mieux se serrer les uns contre les autres. Archibald aime découvrir les maisons de ses amis et il en fait ici l'inventaire : il y a celle d'Hector très décorée, et celle de Sam plus bricolée, la péniche d'Ulysse, la caravane de Noé... Mais au fond, c'est la sienne qu'il préfère, pas pour sa taille ni sa hauteur, juste pour ceux qui l'attendent à l'intérieur.
    À partir de 3 ans

  • T'es grognon, Gaston ? Tu veux une banane ? Tu préfères une banane ET une balle ?

    Hum, t'es encore grognon.

    Quand un enfant (ou même un adulte !) est en pleine crise de grognonitude comme Gaston, il faut des trésors d'imagination pour arriver à lui redonner le sourire.
    Une banane et une balle ne suffisent pas ? Alors essayons une banane, une balle,des crayons pastels, un paquet surprise, un flamant rose, une grenouille à perruque bouclée, ou même la lune !

  • «  Ce matin, Archibald a raté son match. Marguerite, elle, a bien réussi.  » 
    Dans cette nouvelle histoire, Archibald se sent tout petit parce qu’il a perdu au tennis. Pourtant, il s’entraîne beaucoup, mais sans résultat, pense-t-il. À sa maman, il confie même qu’il n’est «  vraiment pas doué  ». Partant tous deux en promenade, Maman interroge alors son garçon : «  crois-tu que cet oiseau n’est pas doué parce qu’il ne sait pas nager ? Que ce papillon n’est pas doué parce qu’il ne sait pas chanter ? Que ce pommier n’est pas doué parce qu’il ne sait pas voler  ?  »
    Archibald comprend ainsi que chacun est doué pour quelque chose et qu’il porte en lui ce qu’il aime vraiment. Il suffit de le découvrir et c’est justement ce qu’il va faire  !
    À partir de 3 ans.

  • Les changements climatiques mettent en péril l'équilibre des 5 mondes. Aidée de Jax Amboy et d'An Tzu, Oona poursuit sa quête interplanétaire pour rallumer les cinq phares antiques et sauver l'univers. Alors que, sur Salassandra, il lui faut réunir 10 000 personnes pour chanter en choeur « le chant de l'ambre » et activer le phare jaune, An Tzu est sujet à de mystérieuses visions venant des dieux félidés. Une découverte fondamentale l'attend, qui pourrait bien
    bouleverser le destin du trio... et des 5 mondes

  • Quand on est un prince bien comme il faut, vient un moment où l'on doit se marier. C'est ce qu'attendent Maman-la-Reine et Papa-le-Roi de leur fils Gaston. Mais comment trouver la princesse idéale, la perle rare avec qui vivre heureux pour toujours ? Rien de plus simple, il suffit d'aller voir la sorcière Surlesrotules et de lui demander d'en créer une. Enfin presque simple, car rien ne se passe comme prévu : le jeune prince se retrouve avec mille milliards de princesses à ses trousses. Et quand au terme d'une épuisante sélection des prétendantes, il trouve enfin l'élue de son coeur, celle-ci exige de rencontrer tous les princes de la région pour se faire sa propre opinion... Un savoureux conte de fée moderne, où en matière d'amour les princesses ont aussi leur mot à dire.

  • Ma Maminette sent bon la menthe fraîche et les fruits d'été.
    Ma Maminette, c'est ma grand-mère.
    Et c'est la meilleure des cuisinières !
    Mais ma Maminette a un secret
    Ses tomates sont toujours bien trop juteuses et ses petits pois trop sucrés...
    Tant de saveurs, c'est un mystère !
    Un mystère que je me dois d'éclaircir,
    Moi, Noé, qui aime tant cuisiner... et bien manger !

  • Un documentaire incontournable pour tout savoir sur la caserne des pompiers, reconnaître les véhicules d'urgence et découvrir tout un univers passionnant !

  • "Galion en vue !" C'est sûr, il est chargé de trésors. À l'abordage ! Les pirates attaquent en hurlant. Les marins espagnols tremblent de peur. Les pirates sont sans pitié : quand ils blessent un ennemi, ils le jettent par-dessus bord. Le malheureux finira dévoré par les requins. Après le pillage, l'équipage regagne sa cachette et partage le butin. Les plus prudents dissimulent leurs pièces d'or. Qui sait ? Un trésor dort peut-être toujours en haut de la colline, sur l'île de la Tortue...
    Un premier documentaire sur ces terribles bandits des mers, qui passionnent grands et petits !
    Des textes courts, de belles illustrations et un papier indéchirable font de cette collection un outil idéal pour accompagner et guider nos enfants dans la découverte du monde.

  • Dans son quartier, Noé a une bande de super-copains avec qui il prend le bus tous les matins... sauf Chloé. Elle, elle préfère pédaler sur son vélo, prendre l'air, discuter avec les gens de son quartier. La route n'est jamais bouchée et on peut profiter de la nature... C'est toujours plus chouette que d'être enfermé dans une voiture !

    Un album engagé avec, à la fin de l'histoire, des astuces à appliquer au quotidien pour respecter la planète. Comme Noé, Casterman s'engage pour l'environnement.

  • Dans la forêt, un petit éléphant est né. Il s'appelle Babar. Sa maman le regarde grandir tendrement jusqu'au jour terrible où un chasseur la tue. Babar se réfugie alors en ville où il est recueilli par la vieille dame. Mais Babar se languit de sa famille et de sa forêt, lorsqu'un beau jour surgissent ses deux cousins, Arthur et Céleste. Ils décident de reprendre le chemin de la forêt. De retour chez lui, Babar, couronné roi des éléphants, choisit Céleste comme reine : couronnement et mariage ne sont que le début des aventures de nos deux héros.

  • Ma marraine, c'est la reine de la bricole.
    Elle a toujours des idées folles.
    Ma marraine, elle recycle d'anciennes bouteilles en lampadaires,
    Ou bien des palettes en étagères...
    Alors, vous imaginez ma joie quand, ce matin, elle m'a annoncé :
    « Noé, aujourd'hui, on va construire une cabane.
    Mais on ne va rien acheter, on va tout recycler ! »
    Direction la « Caverne aux Merveilles ! »

  • - Mon papa, c'est le plus fort ! Il est fort comme un lion !
    - Ah bah mon papa, lui, il est fort comme deux lions !
    - Ah oui ? Bah attends, moi, mon papa, en fait, il est fort comme 1 lion + 10 ours + 100 rhinocéros + 1000 crocodiles !
    - D'accord, mais est-ce que ton papa il te force à manger des légumes ?

    Quand deux petites filles discutent au parc et comparent leur papa... toutes les surenchères sont permises !

  • « À 8 h et demi, Maman a terminé l'histoire du soir. "Au lit mon Archibald", m'a-t-elle dit en m'embrassant. J'ai répondu "oui, oui, Maman chérie" et j'ai sorti mon train. »Telle est l'entrée en matière d'une histoire que nous conte Archibald. 9h, 10h, 11h, puis minuit... Jusqu'à 4 h du matin, Papa, Maman et Mamina tentent chacun à leur tour de convaincre Archibald qu'il est l'heure de dormir. Chacun déploie sa tendre ruse, sa technique infaillible, sa théorie implacable. Mais tous terminent, au petit matin, endormis dans des coins improbables de la maison, tandis qu'Archibald, toujours debout, doit les border avant d'aller se coucher paisiblement dans le lit vide de ses parents... À partir de 3 ans

  • Sur notre planète, il y a plein de mamans, des mamans qui font du yoga, des mamans chanteuses d'opéra, des mamans qui jouent de la trompette et peut-être même quelques mamans parfaites. Et parmi toutes ces mamans, il y en a une, une qui t'aime tendrement...
    Une déclaration d'amour, pleine de fantaisie, d'une maman à son enfant.

  • Castille n'est décidément pas une princesse ordinaire. Elle mange avec les doigts, pue et pète parfois, mais surtout, elle a du caractère... et est bien décidée à choisir seule ce qu'elle fera de sa vie !
    Alors, quand le fils du seigneur Fulbert de Pacotille se présente au château et parade sottement devant elle, Castille lui réserve un accueil... qu'il n'est pas prêt d'oublier.

    Une histoire avec de la dentelle, quelques petits prouts... et une bonne dose de liberté !

  • Le tonton de Théo est naturaliste. Ce soir, il lui réserve une belle surprise : l'accompagner dans les bois écouter le brame des cerfs. Mais un bruit les surprend en pleine observation : un petit animal semble en danger. Ensemble, ils vont le sauver... parfois, un geste insignifiant peut tout changer. 

    Un album engagé avec, à la fin de l'histoire, des astuces à appliquer au quotidien pour respecter la planète. Comme Théo, Casterman s'engage pour l'environnement.

  • Un petit garçon ne supporte plus le virage écolo de ses parents, et en particulier leur dernière lubie : bannir la viande et le poisson de leur frigo. C'est donc décidé, il fiche le camp de cette maison de dingos. Attiré par une odeur délicieuse, il fait le tour de son nouveau quartier et est recueilli par Gregor et Anita, deux personnages singuliers : ces bons vivants semblent ne penser qu'à manger. Ici au moins, il aura l'assurance de se régaler. Mais pourquoi le dévorent-ils comme ça du regard ?

empty